La marjal de Pego-Oliva :un coin de nature en région valencienne

Classé parc naturel depuis 1994, la « marjal » (ou marais) de Pego-Oliva, au sud de Valence, est un ancien golfe transformé en lagune à la suite d’un processus naturel d’ensablement. On y cultive plus de quinze variétés de riz dont la fameuse variété Bomba, avec laquelle on réalise la traditionnelle paella valencienne.

Introduite par les arabes au IXe siècle dans l’Albufera de Valence, la culture du riz en Espagne s’est étendue au milieu du XIXe siècle en catalogne dans le delta de l’Ebre et dans les terres irriguées du Guadiana en Extremadure.

 

Peu adaptée à une agriculture de masse, la production de riz dans la région Valencienne a énormément baissé depuis les années 1970 au profit d’une agriculture plus rentable comme les fruits et légumes, et notamment les agrumes. Cependant, le riz continue d’être cultivé dans le delta de l’Ebre, l’Albufera de Valence et le parc naturel de la marjal de Pego-Oliva.

Ce dernier est composé de petites exploitations de moins de 2 hectares, peu mécanisables. Le riz y est cultivé sans produits chimiques, ce qui contribue à maintenir la culture locale et possède également des effets positifs sur l’environnement, en créant une zone de transition entre le marais et les alentours.

Sur les petites parcelles, les agriculteurs privilégient les variétés locales (Pegonil, Bomba) et produisent un riz de qualité écologique, riche en éléments nutritifs.

 

Un marais unique

Étendu sur 1250 hectares et composé d’espaces paludéens et de rizières, la marjal de Pego Oliva était à l’origine un ancien golfe protégé par une barrière de sable : ce dernier s’est progressivement transformé en lagune à la suite d’un processus d’ensablement de la baie. La dune, qui a permis au marais de se constituer, est toujours présente et s’étire sur neuf kilomètres de long. La Marjal de Pego Oliva est traversée par un grand nombre de canaux dont certains sont assez anciens. Deux rivières bordent le marais : la rivière Bullent au nord et le Raçons au sud.

La rivière "Bullent" qui traverse le marais.
La rivière “Bullent” qui traverse le marais.

Un lieu privilégié pour observer la faune et la flore

Les eaux du marais abritent un grand nombre d’espèces animales, dont la cistude d’Europe ou tortue des marais et des poissons comme le cypronodonte de Valence, la loche épineuse et le samaruc, une espèce méditerranéenne que l’on ne rencontre aujourd’hui plus que dans les marais de la région valencienne.

Le parc naturel est également un refuge pour de nombreux oiseaux nicheurs : les connaisseurs pourront avoir la chance d’y observer le grèbe castagneux, le grèbe huppé, le Blongios nain, le héron pourpré, la sarcelle marbrée et la Guifette moustac qui est l’une des espèces les plus représentatives du marais.

On peut également y admirer le calamón ou cygne noir qui fait l’objet d’une réintroduction dans les zones humides de la région depuis les années 2000.

Conseils et informations pratiques pour découvrir la Marjal

Comment venir à la marjal de Pego – Oliva ? Depuis Valence : N332 ou AP7, sortie Oliva

Où acheter du riz de la marjal ? Pego Natura S.L : www.pegonatura.es

Que faire dans le marais de Pego-Oliva ?

  • L’office de tourisme de Pego organise des visites guidées et des promenades découverte de la faune et la flore.Renseignements : www.pegoilesvalls.es/es/tourist-info
    C/ Llavador, nº 5
    03780 Pego
    Tels.: 96 – 640.02.51  –  679.19.52.27
    parque_pegooliva@gva.es
  • Le groupe local de Valence de l’association SEO Birdlife organise des sorties ornithologiques dont certaines ont lieu dans la marjal de Pego.

 

marjal-pego6 marjal-pego5

 

http://www.atout-redaction.com/redacteur-tourisme/

Marjolaine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :