La mangrove de Pichavaram

Située dans le Tamil Nadu à 17 km à l’est de Chidambaram,la mangrove de Pichavaram se visite en barque le temps d’une journée ou d’une promenade.

Sur la petite route de campagne qui relie Chidambaram à la mangrove de Pichavaram, le bus file à vive allure. Blottie contre la fenêtre, je regarde défiler le paysage qui alterne entre rizières verdoyantes et villages de cases. Nous arrivons devant l’embarcadère de la mangrove seulement vingt minutes après avoir quitté Chidambaram.

Les petites routes du Tamil Nadu
Quand on croise un autre bus...
Quand on croise un autre bus…
La mangrove : de l'eau et des palétuviers
La mangrove : de l’eau et des palétuviers

La mangrove de Pichavaram offre un paysage étonnant, composé de petits îlots de palétuviers.  Une belle atmosphère, une belle lumière se dégage du lieu. La forêt forme un immense rempart végétal derrière lequel se trouve la mer, invisible pour nous car située à plusieurs kilomètres de là. Il y a peu d’infrastructures touristiques : un seul hôtel restaurant et une petite embarcadère avec quelques barques et des bateaux à moteur qui permettent de faire des promenades à l’heure, à la demi-journée ou la journée. Le lieu semble assez prisé des indiens qui viennent y passer la journée en famille.

Devant l’embaracère, on nous offre le choix d’une barque avec un guide ou d’une promenade en bateau à moteur. Nous choisissons la barque et lentement, on se dirige vers l’intérieur de la mangrove, quadrillée par une multitude de canaux.

pichavaram-10-blog
En barque dans la mangrove

Notre guide nous explique les spécificités de la mangrove. C’est un écosystème unique, fragile. À mi chemin entre la terre et la mer, la mangrove est composée d’arbres qui possèdent la capacité de survivre dans l’eau salée, les palétuviers. Ceux-ci utilisent leurs racines pour filtrer l’eau et en extraire les nutriments.

Plus de 13 espèces différentes
Plus de 13 espèces différentes

Pichavaram présente une flore très riche. On y compte plus de 13 espèces d’arbres différents, dont le palétuvier gris et le palétuvier rouge ou mangle-chandelle. La forêt croît en avançant dans l’eau d’une manière singulière : les graines des palétuviers, comestibles, germent directement sur l’arbre. Durant la promenade, notre guide nous explique que chaque espèce végétale possède une utilisation en médecine traditionnelle (diabète, piqûres de serpents). Les racines aériennes permettent à l’arbre de respirer et de s’adapter au sol instable. La forêt de palétuviers permet ainsi de faire « tampon » en cas de tempête ou de tsunami : elle a par exemple atténué les effets du tsunami de 2004 et protégé la ville de Chidambaram.

On verra très peu d’oiseaux (peut-être en raison de l’horaire, en plein milieu d’après-midi ?) mais on peut avoir la chance d’observer des échasses, des aigrettes, des cigognes, des hérons, des spatules et même des pélicans.

L’importance de protéger les mangroves

En tamoul, pichavaram signifie « cadeau de la mer ». Rares et en constante diminution, les mangroves procurent des ressources importantes pour les populations établies sur les côtes : pêche (poissons, crustacés, crevettes), bois de chauffage.

En plus de former un rempart naturel aux tsunamis et aux tempêtes, la mangrove protège également la côte de l’érosion en aidant à fixer le littoral.

La conservation de cet écosystème très spécifique est nécessaire car la dégradation de la mangrove est inquiétante. En tant que touriste, on peut prendre des mesures simples, comme ne pas cueillir des plantes, éviter d’être bruyant et ne pas prendre un bateau à moteur qui dérange la faune, mais une barque manœuvrée à la rame.

Carnet pratique

Y aller

Taxi ou bus (le plus économique) depuis la gare des bus de Pichavaram, 20 minutes à 1/2 heure de trajet (plusieurs départs par jour).

Manger

Le restaurant de l’hôtel est vraiment médiocre (le riz avait un gout de vase). À refaire, j’amènerai un pique-nique et je choisirai l’excursion à la journée avec la pause du midi sur la plage de Pichavaram.

Poisson grillés et riz au goût de vase.
Poisson grillés et riz au goût de vase.
Marjolaine

Laisser un commentaire

1 comment

%d blogueurs aiment cette page :