Les correfocs, une tradition catalane

Les correfocs, littéralement « feux qui courent », sont un spectacle particulièrement impressionnant durant laquelle des personnes déguisées en diables et démons courent dans les rues avec des pétards et des feux d’artifice, au rythme des tambours.

Les correfocs sont l’occasion de voir une facette insolite de la Catalogne. Le plus célèbre correfoc est celui de la Mercè qui a lieu en septembre chaque année à Barcelone. Pour ma part, j’ai découvert les correfocs en Andorre à Encamp durant la “festa major” d’août.

L’origine des correfocs remonte au XIIe siècle. Interdits sous Franco car considérés comme Païens, ils ont été remis au goût du jour dans les années 1980. On peut admirer les correfocs dans de nombreux villages catalans, la plupart du temps à l’occasion de la fête de la Saint-Jean ou lors des fêtes de villages.

Règles pour bien apprécier son premier correfoc

Le correfoc est un spectacle bruyant il est conseillé de prendre quelques précautions.

  • S’attacher les cheveux, porter un chapeau et éviter les vêtements en matière synthétique ou qui ont une capuche : en effet, les pétards et feux d’artifices peuvent émettre des projections et occasionner des brûlures.
  • L’été, porter des chaussures fermées. Pour les mêmes raisons que celles ci-dessus.
  • Avec des enfants : on protégera les yeux et surtout les oreilles des plus jeunes et on se tiendra un peu à l’écart.
  • Il est tentant de s’approcher assez prêt pour prendre des photos, attention aux projections…  penser à bien protéger l’objectif avec un filtre UV, là aussi les dommages peuvent être irréversibles.
Marjolaine

Laisser un commentaire

2 comments

%d blogueurs aiment cette page :