10 spécialités espagnoles à goûter absolument

En Espagne, il n’y a pas que la paëlla et la tortilla ! La preuve avec ces dix recettes

Si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est normal : ces spécialités culinaires, pourtant très connues en Espagne, dépassent rarement les frontières et sont souvent absentes des cartes des restaurants. Afin de leur rendre hommage, voici une petite sélection de quelques plats traditionnels populaires.

1. Le riz au bouillon ou “arroz caldoso” (Côte méditerranéenne de l’Espagne)

Arroz-Caldoso
Arroz caldoso aux artichauts

Le riz au bouillon est la paëlla de l’hiver et se consomme sur toute la côte méditerranéenne, depuis la catalogne jusqu’à Almeria. Il comporte les mêmes ingrédients que ceux de la paëlla, mais la quantité de bouillon est plus importante. On le cuisine généralement avec les légumes de saison : artichauts, haricots plats, cive… Le bouillon, savoureux et dense, peut être de poisson ou de viande (poulet et lapin).

2. La fideuà (Valence)

fideua
Fideua aux moules et calamars

La fideuà est une spécialité culinaire de la région valencienne, à base de vermicelles, de bouillon de poisson et de fruits de mer. La recette est similaire à la paëlla de fruits de mer ou “paëlla de mariscos”, sauf que les vermicelles remplacent le riz. Elle était consommée traditionnellement par les pêcheurs de la côte.

3. Les beignets de courge (Valence)

beignets-courge
Bunyols de Carabassa ou beignets de courge

Ces beignets à la saveur douce sont très consommées lors des  rassemblements populaires comme les fallas de Valence ou les fêtes de village.

4. L’empanada gallega et l’empanadilla (Galice)

empanadilla
Empanadillas aux épinards

L’empanada est une tourte généralement garnie de thon ou autre poisson, d’oignons et de sauce tomate. C’est une spécialité de Galice mais on la retrouve dans toute l’Espagne et plus souvent près des côtes. Sa version miniature, l’empanadilla, se présente sous la forme d’un chausson garni de thon et sauce tomate, de petits pois et d’oignons ou d’épinards et de morue. La pâte est à base de farine de blé et d’huile d’olive.

5. La torta de aceite (Séville)

Tortas de aceite “Ines Rosales”

La torta de aceite est une galette feuilletée croustillante, cuite dans l’huile d’olive et parfumée à l’anis.

6. Les tripes de thon ou Bull de tonyina (Tarragone et Baléares)

tripes-thon
Bull de tonyina

Le “Bull” est la tripe du thon séchée et traitée en salaison. Celle-ci est dessalée plusieurs heures puis coupée finement et cuisinée dans une sauce tomate aux oignons et aux légumes. Ce plat relevé aux saveurs particulières se mange chaud, et a ses adeptes à Tarragone, aux îles Baléares et sur la côte valencienne.

7. L’escalivada (Valence)

Très simple, l’escalivada est une entrée ou un accompagnement typique de la cuisine méditerranéenne espagnole. Les légumes d’été (aubergines, courgettes, oignons, poivrons) sont cuits au four. Coupés en fine lanière, ils sont assaisonnés à l’huile d’olive et se mangent tièdes.

8. Les coques (Catalogne)

coca1
Coques variées aux légumes

La coca (“coques” au pluriel) est en quelque sorte la pizza espagnole. Elle est faite quelquefois à partir de pâte brisée, mais plus souvent de pâte à pain à l’huile d’olive, et garnie de sauce tomate, légumes, parfois agrémentée d’une rondelle de morcilla (boudin noir espagnol) ou de sobrasada (chorizo à cuire), ou plus simplement d’un anchois.

9. Les calçots (Catalogne)

calcotada
Calçots en train de griller

La calçotada est un plat populaire en catalogne et se mange traditionnellement pour fêter le printemps. Les oignons nouveaux ou “calçots” sont grillés au feu de bois et mangés avec la “salsa romesco”, une savoureuse sauce tomate aux amandes.

10. La fabada (Asturies)

Ce plat, très populaire dans les Asturies, ressemble fortement au cassoulet du sud-ouest de la France. Il se compose de haricots blancs mijotés longuement avec de la panceta, du chorizo, de la morcilla et du safran.

 

Marjolaine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :